Choisir pour Partir en Livre

Partir, lire... mais quoi lire ? Comment choisir ? Leoccitanie.org s’associe au mouvement pour suggérer des situations de lecture et des références adaptées.

Les manifestations de Partir en livre ne sont pas réservées aux bibliothécaires ou aux auteurs. Chacun peut “partir en livre” tout seul dans son quartier, en vacances, au parc ou à l’EHPAD, en plein air, par skype, whatsapp... ou téléphone. Et même après le 25 juillet, et même en hiver !

Vous pouvez nous proposer d’autres pistes, via notre page Contacts et suggestions.

Des sélections à foison

Le thème Mers et Merveilles est suffisamment vaste pour que chacun trouve quelque chose de beau à lire à des enfants. Ou même à des ainés, séniors voisins et amis ou résidents de maisons de retraite. On peut même déborder du thème général et partager ses albums préférés, tout simplement.

Lire à vos petits-enfants qui viennent chez vous en vacances

  • Des classiques petits albums pour rassurer les petits le soir au coucher : Bonsoir lune ! ou Tu ne dors pas, petit ours ?, L'école des loisirs.

  • Des séries impertinentes que des jeunes parents ne prendraient peut-être pas à la bibliothèque : les Émile, Vincent Cuvelier, Ronan Badel, Gallimard ; Les crottes de nez ! Mrzyk et Moriceau, Les Fourmis rouges

  • Les bottes, Antonin Louchard, Seuil, 2018 : dialogue drôle et fin entre un enfant-lapin et la maîtresse, pour que chacun se reconnaisse.

  • Des albums de Mario Ramos, de Philippe Corentin et de Claude Ponti à savourer longuement à deux ou trois.

  • Le feuilleton d'Ulysse, d’Hermès, d’Artémis…., Murielle Szac, Bayard : la mythologie grecque en 100 épisodes.

Lire en bas de votre immeuble

On peut installer un livre-accordéon pour délimiter un espace de calme et de beauté : Tous nos petits, Jeanne Ashbé ; Qui suis-je ? , Claire Dé ; Oiseaux, Kveta Pacovska.

Etaler sur une couverture et lire à la demande, mais aussi prêter sur place à un grand pour une lecture individuelle, ou à des parents pour lire à leurs enfants.

  • Très, très fort, Helen Oxenbury, Flammarion : une famille noire américaine, joyeuse, affectueuse et gaie

  • Popville, Louis Rigaud, Annick Boisrobert, Hélium, 2008 : l’évolution urbaine en pop-up.

  • La roue de Tarek, Mathilde Chèvre, Le Port a jauni : jeux dans une ville arabe. Un album en arabe et en français, de gauche à droite et de droite à gauche, en lecture verticale aussi. Si vous enregistrez cette version sonore sur votre téléphone, vous pouvez même passer la lecture en arabe

  • Flix, Tomi Ungerer, Ecole des Loisirs, 1997 : parler du racisme sans le dire.

  • Tiens-toi droite, Rémi Courgeon, Milan, 2018 : une jeune africaine résiste pour s’affirmer.

Lire en bord de mer

  • Pas de panique, petit crabe, Chris Haughton, Thierry Magnier, 2019 : humour accessible même aux très petits.

  • Pleine mer, Antoine Guilloppé, Gautier-Languereau, 2018 : une nageuse entre les pages en dentelle noire.

  • Nacéo, Pittau et Gervais, Les Grandes Personnes, 2012 et 2020 : magnifique documentaire et mêli-mêlo animé.

  • Premier bonjour, Mikaël Jordan, Claire Lebourg, Rouergue, 2021 : 7 h du matin, la vie reprend et le père rentre du travail, douceur.

  • La Belle Équipée, Sophie Vissière, Hélium, 2020 : un groupe de jeunes construit un bateau.

Lire à la campagne

L'école et la littérature de jeunesse ont souvent exagérément magnifié la campagne auprès des enfants. Voici de quoi les prendre au sérieux tout en les émerveillant.

  • Quatre histoires de rouge-queue, Anne Crausaz, MeMo, 2020 : les oiseaux migrateurs transmettent leurs savoirs aux petits qu'ils élèvent dans les trous de nos murs. Et bien d'autres beaux documentaires accessibles aux petits de cette artiste suisse.

  • L'arbre généreux, L'arbre généreux, Shel Silverstein, EDL, 1964 : toute une vie.

  • La pomme et le papillon, Iela et Enzo Mari, EDL, 1970 : un classique indispensable.

  • Jojo la mache, Olivier Douzou, Le Rouergue, 1994 : un tournant dans l'histoire de l'album.

  • Tout ce que j'aime, May Murphy, Zhu Chengliang, HongFeï, 2021 : une nouveauté très appréciée des critiques.

Lire à des bébés et à leurs parents

Lire en colonie de vacances

Voir dans nos Sélections 2020, Lire à voix haute en été, Titres pour les "colos" et les "centres aérés" en lecture collective ou en libre service.

"J'aime pas lire..."

A des enfants qui vous disent “moi j’aime pas lire”, on peut répondre :" Ca tombe bien, c'est pas toi qui lis, c'est moi !" ou “Et moi, justement, j’ai là des livres sans texte du tout, juste à regarder !” ou “Tu peux montrer celui-ci à ton petit frère” ...

Lire à des personnes âgées des livres pour pré-adolescents

  • Esther Andersen, Timothée de Fombelle, Irène Bonacina, Gallimard, 2021 : presqu’un roman sur le souvenir de nos vacances d’enfants.

  • Enfances, Marie Desplechin, Claude Ponti, Ecole des Loisirs, 2018 : un moment de l’enfance de 60 personnages connus ou imaginaires, de Marie Curie à Gavroche, lire une page au hasard ou à la demande.

  • La pêche à la sirène, Elzbieta, Rouergue, 1994, 2008 : une histoire d’amour et de quête d’identité.

  • Voyage d'hiver, Anne Brouillard, Esperluète, 2014 : une fresque qui peut se lire comme un livre ou se déplier comme un accordéon, sur une table. Sans texte mais qui parle à tout âge.

  • Le ruban, Adrien Parlange, Albin Michel, 2016 : un imagier astucieux qui utilise un petit ruban jaune comme les signets d’autrefois.

Et des contes de toujours et de partout… A faire découvrir ou savourer comme autrefois. La collection A petits petons, chez Didier-jeunesse, notamment, peut se lire au téléphone ou sans regarder l’illustration.

Faire un cadeau à un enfant qui part en vacances

    • Bébés chouettes, Martin Waddell, Patrick Benson, Ecole des Loisirs, 1999 : pour rassurer un tout petit sur l’amour de ses proches.

    • Eau douce, ou Eau salée, Emilie Vast, MeMo, 2021 : choisir selon la destination du petit voyageur, deux beaux documentaires pour jeunes enfants.

    • Le livre de l'été, Rotraut Susanne Berner, la Joie de Lire, Genève, 2005 : un grand livre qui fourmille de détails à suivre de page en page, sans texte, tout au long de la saison. Pour s’occuper tout seul.

    • Le Garçon du Phare, Max Ducos, Sarbacane, 2020 : aventures et peinture à détailler.

    • Alma, le vent se lève, Timothée de Fombelle, François Place, Gallimard, 2020. Un roman bien écrit, sur l’esclavage. Pour ados bons lecteurs.